CHAMPAGNE BOIZEL

PRÉSIDENTE DE LA MAISON JUSQU’EN 2018

ENFANCE

Née à ÉPERNAY, j’ai grandi dans la maison familiale au-dessus de nos caves

FAMILLE

3 enfants ET 8 petits enfants

Formations

Depuis mon adolescence jusqu’à aujourd’hui, la lecture et les rencontres m’ont nourrie et fait découvrir tant de gens et de choses. J’ai étudié avec enthousiasme l’histoire et la géographie à Reims, puis l’histoire de l’art et l’archéologie au Louvre, et enfin la muséologie. J’avais décidé de me spécialiser en archéologie mérovingienne, un domaine à défricher à l’époque !  J’ai plongé dans le concret en revenant en Champagne, sans aucune expérience ni formation spécifique, et, avec mon mari Christophe -ingénieur-, nous avons appris auprès d’amis, de confrères, de vignerons, et surtout au jour le jour en pratiquant. Ces responsabilités m’ont forcée à fendre l’armure et à m’exposer ; j’ai réalisé ainsi que la sensibilité, la curiosité ou même parfois le doute étaient souvent des atouts, à ne pas négliger, dans beaucoup de situations et plus particulièrement dans l’élaboration des cuvées. Tout change et les défis sont nombreux : il faut observer, être à l’écoute, se former et réfléchir au long terme afin de pouvoir agir (plutôt que réagir) au mieux pour l’avenir de notre appellation et de notre Maison. L’ouverture au public a été un grand projet longuement mûri avec nos fils afin que nos visiteurs vivent chez nous des expériences authentiques et des moments de joie partagée.


parcours professionnel

J’ai connu une seule expérience professionnelle car j’avais 23 ans et j’étais étudiante à Paris lorsque j’ai décidé de reprendre la Maison avec mon mari, à la suite du décès subit de mon père (et malheureusement à la place de mon frère aîné Eric, très malade depuis déjà 3 ans). La décision n’a pas été facile mais j’ai vite réalisé que mon père m’avait transmis une ouverture d’esprit et des valeurs qui m’ont soutenue dans chaque moment difficile. Au fil des mois et des années, j’ai beaucoup appris y compris sur moi-même et surtout j’ai découvert que je portais la passion du Champagne et de la Champagne chevillée au corps et au coeur ! J’ai dirigé une petite structure, ce qui m’a obligée à être “polyvalente”, à exercer plusieurs métiers à la fois, à évoluer sans cesse, à rencontrer des gens de toutes sortes, à voyager. Cela n’a pas été un chemin de roses et j’ai trouvé la charge très lourde par moments, dans une grande solitude , malgré le partage avec mon mari. 

En France, je me suis intéressée au marketing direct et j’ai créé et développé depuis 1988 un service de vente par correspondance, devenu multicanal après l’ouverture de notre premier site marchand en 1997. Un autre univers, très riche, qui m’a permis de forger des liens très forts avec nos clients français.

Nos fils Florent et Lionel ont choisi de venir à nos côtés en 2010 et, après 10 ans de travail en équipe , je leur ai passé le flambeau avec émotion et fierté

Ces multiples fonctions dans une petite entreprise m’ont encouragée à m’intéresser à des domaines très variés tout au long de ma carrière et presque tout devient passionnant dès que l’on s’y consacre vraiment. Grâce à la vigne, j’ai comblé mon besoin d’être liée fortement à la nature, au sol, au climat, et de réfléchir aux nouvelles problématiques à long terme. Grâce aux assemblages, j’ai vécu chaque année des moments intimes, austères et exaltants avec un émerveillement toujours renouvelé. Grâce à nos clients, j’ai eu la chance de transmettre mes expériences et ma passion du Champagne à l’international. 

L’engagement dans plusieurs associations comme l’Ordre des Coteaux et surtout l’Archiconfrérie Saint Vincent m’ont beaucoup enrichie et permis d’apporter une petite pierre de plus au renforcement permanent de notre trésor : l’AOC Champagne. La création de La Transmission – Femmes en Champagne comble pour moi un manque ressenti pendant toutes ces années : par sa diversité, sa solidarité, sa volonté de réfléchir au long terme, son engagement fort , c’est un espace de liberté qui libère la créativité sans enjeu financier ou commercial personnel. 

Ma vision du Champagne et de la Champagne

Ce qui m’inspire, c’est la singularité du Champagne : par son origine – des terroirs et un climat plutôt ingrats -, par sa région – une terre de passage où il s’est ancré -, par son histoire. Cette histoire si fabuleuse et tragique de notre région, des Foires de Champagne à la Grande Guerre, c’est aussi l’histoire de mes ancêtres, de simples artisans , qui ont osé se lancer dès 1834 et ont ainsi participé à cette grande aventure. Ce sont le dynamisme, l’inventivité, la résilience, la solidarité de ceux qui ont créé non seulement le Champagne mais aussi construit l’Appellation et l’organisation professionnelle qui ont permis son développement extraordinaire et sa survie parfois. Car le Champagne, comme tous les grands vins , n’existe que par les hommes et les femmes qui l’ont fait naître, qui ont expérimenté, observé, recommencé , toujours plus en avant à la recherche de l’excellence.

Ce qui m’inspire ce sont les contrastes entre le côté artisanal, rigoureux, presque besogneux à la vigne et dans nos celliers et l’alchimie qui sublime nos vins clairs si soigneusement assemblés. C’est l’intuition créative qu’il faut savoir écouter. C’est le Champagne à la personnalité si forte tout en étant infiniment subtil et même aérien parfois. Ce sont les yeux qui brillent au mot Champagne et c’est la joie de partager ces moments qui lient.

La Champagne et le Champagne m’ont beaucoup apporté et avec La Transmission – Femmes en Champagne je veux transmettre ce que j’ai reçu et encourager d’autres femmes à s’engager et trouver leur place dans nos métiers.

Envie d’en apprendre plus sur ma vision de Femme en Champagne ?

Écoutez NOTRE conversation avec Alexandra, au micro de Wine Challenge Podcast